prépa concours infirmier 2020 reconversion liste b
prépa concours infirmier 2020 reconversion liste b
Nouveau concours 2020 Reconversion PRO Liste B
Nouveau concours 2020 Reconversion PRO Liste B 

Nouveau Concours infirmier 2020 Reconversion Liste B

Le thème du suicide au concours d'infirmier

Sujets du concours infirmier:

 

1 - Le suicide et les jeunes.

 

2 - Le suicide fait autant de victimes que le sida et les accidents de la route. Quels sont les moyens de prévention ?

 

3 - Expliquez ce qu'est la dépression et quelle est la différence entre la dépression et le "coup de blues" ?

 

4 - Le suicide, 10 000 personnes par an. Qu'en pensez-vous ?

 

5 - Suicide assisté et euthanasie.

 

Suicide et liberté.

 

Il faut garder à l'esprit que "l'acte du suicide" doit être mis en rapport avec un acte "libre", un choix de mettre un terme à la vie. 

 

Mais, il n'y a d'acte libre que si et seulement si, celui-ci  est éclairé (notion de libre arbitre).

 

N'oublions on pas également la dimension morale et religieuse de cette problématique:

 

"Tu ne tueras point" (appliqué aux autres et à soi-même).

 

Nous devons donc considérer ce sujet à partir de l'idée de "fléau des temps modernes"  et en tant que possibilité irréfléchie de l'homme.

 

Comment reconnaître les signes du suicide chez un individu ?

 

Tristesse et agressivité, isolement, ennui, consommation inhabituelle d’alcool, de drogues ou médicaments, rédaction de lettre d’adieu, trouble du sommeil et/ou de l’appétit. Perte de l’estime de soi, négligence dans l’apparence vestimentaire et de l’hygiène.

 

 

Analyse du phénomène du suicide en France et dans le monde.

 

Le suicide est un comportement autodestructeur qui est l'aboutissement et la conclusion d'une situation de crise. Celle-ci n'est pas suffisamment perçue par l'entourage. Ce problème concerne toutes les catégories d'âge et les deux sexes. Il faut noter que les tentatives de suicide sont 10 fois plus importantes que les suicides aboutis.

 

Les analyses sociologiques montrent qu'il y a plus de 10 000 décès par suicide en France. A priori, les hommes sont plus concernés que les femmes. Le plus grand nombre de suicides se situe dans la tranche d'âge 45-65 ans. Attention, il faut souligner que tous les âges sont concernés.

 

D'un point de vue général, les suicides représentent à eux seuls plus ou moins 2 % de la mortalité en général. Cependant, le suicide est la première cause de mortalité à l'intérieur de la tranche des personnes entre 25 et 35 ans. Il est à noter que le premier mode suicidaire chez les hommes et chez les femmes est la pendaison. Le deuxième mode suicidaire pour les hommes est l'utilisation des armes à feu, et les médicaments pour les femmes. À l'échelle mondiale, on estime qu'un million de personnes meurent par suicide chaque année.

 

Les causes des comportements suicidaires peuvent être classées à partir de plusieurs critères : 

 

La volonté de fuir, la prise de risque involontaire, l’altération et la diminution du fonctionnement cognitif, la confusion mentale, l’idéalisation du suicide, la rupture sentimentale, la précarité sociale, le suicide altruiste au nom d’un idéal, le jeu de la mort, la vengeance, l’agressivité, la morbidité psychiatrique.

 

Depuis ces dernières années, de nombreux chercheurs se sont orientés vers l’exploration de facteurs biologiques pour expliquer le geste suicidaire. Ils convergent tous vers l’idée de l’existence de déterminants neurobiologiques et génétiques indépendants d’une certaine vulnérabilité aux pathologies psychiatriques. Chez certains sujets décédés par suicide, ces mêmes études ont montré une hyper réactivité de l’axe hypothalamo-pituitaire-surrénalien et une élévation du cortisol.   Il s’agit là de montrer et de mettre en évidence l’existence de facteurs héritables au niveau de la vulnérabilité au suicide.

 

 

GROUPE IONO

Depuis 20 ans

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Visioprépa concours infirmier IFSI