prépa concours infirmier 2020 reconversion liste b
prépa concours infirmier 2020 reconversion liste b
Nouveau concours 2020 Reconversion PRO Liste B
Nouveau concours 2020 Reconversion PRO Liste B 

ATTENTION Le concours infirmier dans sa forme traditionnelle a été supprimé et remplacé par Parcoursup. Néanmoins les adultes en reconversion disposent de la liste B avec épreuves écrites et orales. Le concours IFSI liste B est maintenu en 2020. Public: reconversion et AS.

Nouveau Concours infirmier 2020 Reconversion Liste B

Concours infirmière, sujet: les personnes âgées et la retraite.

Exemples de sujets:

 

1 - La vieillesse est-elle un naufrage ?

 

2 - La dépendance des personnes âgées.

 

3 - Dépendance et démographie.

 

4 - La retraite est-elle un paradis ?

 

5 - À partir de quel âge devient-on vieux ?

 

Les personnes âgées.

 

Un constat s'impose : la France vieillit, on compte en effet moins de deux jeunes pour une personne de plus de 60 ans. Le problème du vieillissement de la population française lance plusieurs défis du point de vue démographique à notre société.

 

Le problème central reste celui de la dépendance, cette idée s'analyse à partir de trois axes:

 

  • La déficience, il s'agit d'une altération d'une fonction anatomique ou psychologique.
  • L’incapacité, il s'agit des difficultés à se lever, marcher, se déplacer...
  • La rupture sociale, ne peut plus tenir son rôle au sein de la société.

 

Les moyens pour y remédier.

 

  • La famille,
  • Les assurances privées,
  • Et bien évidemment l'État (aides).

 

Remarques:

 

Il est difficile de caractériser l'idée même de personnes âgées. En d'autres termes, cette idée est relative. On peut distinguer :

 

  • L'âge civil d'une personne (sa date de naissance officielle),
  • L'âge dit biologique,
  • L'âge psychologique (l'idée que l'on se fait de sa propre personne).

 

Le cas de la maladie d'Alzheimer:

 

A l'intérieur de cette problématique, c'est de toute évidence le défi majeur de santé publique des prochaines années. C'est aussi une priorité présidentielle. Il s'agit de l'exemple même illustrant le problème de la dépendance.

 

La dépendance et l’aide à domicile

 

De nos jours, nos contemporains font appel de plus en plus aux services à la personne. Il s'agit en effet d'un marché en expansion qui génère de nouveaux emplois. Cette expansion est étroitement liée à l'augmentation croissante du nombre de personnes âgées et l'allongement de la vie. L'aide à la personne permet avant tout aux personnes de rester autonomes. C'est le propre des services à domicile qui répondent à un besoin identifié et connu. Cependant, l'on peut légitimement s'interroger sur le fonctionnement et les limites de ce secteur. Comment peut-il et doit-il être encadré ?

 

Ce système a ses limites lorsque la personne est atteinte d'une maladie neurologique dégénérative. Il faut souligner que le législateur n'a pas inclus dans ce service la notion de soins.

 

De même, il faut souligner que l'apparition de ces services à la personne a permis de réduire le travail au noir. L'officialisation des services à la personne permet ainsi un véritable encadrement qui était nécessaire.

 

Ce problème nous renvoie également aux coûts des maisons de retraite, et du manque de place.

 

La réforme des retraites : un projet contesté.

 

Une grande mobilisation autour de la Réforme des retraites a récemment animé notre pays en soulignant une très vive opposition. "Touche pas à ma retraite", un slogan qui en dit long et qui souligne que les Français considère la retraite comme un synonyme d'espoir et d’une vie meilleure.

 

L'on considère la retraite comme étant le temps des voyages et de l'apaisement en oubliant qu'elle est aussi le temps du déclin, des maladies et des hospitalisations qui sont prises en charge par la collectivité. La retraite n'est pas seulement « l'âge d'or » de l'existence, elle a un prix.

 

La promesse d'une vie meilleure après avoir alterné des périodes de chômage durant la crise s'efface, elle n'est plus une récompense. Cette réalité est difficile à accepter, elle constitue un désenchantement majeur. Elle est une prise de conscience, une véritable blessure infligée au corps social. En effet, l'allongement de la durée de cotisation permettant de bénéficier d'une retraite à taux plein a mis les français au pied du mur : la retraite n'est plus le paradis sur terre. La retraite est menacée par la faillite à moyen terme. Le principe de la répartition est menacé par un constat à la fois simple et tragique : la société française manque d'actifs qui cotisent pour les personnes qui partent à la retraite aujourd'hui.

 

Le chômage, les départs en retraite anticipée, l'allongement des études et le faible taux de natalité sont à l'origine du déficit de plus en plus croissant de l'assurance vieillesse. Le principe de solidarité entre les générations qui est à l'origine du régime actuel de retraite est donc remis en cause.

 

Le remplacement du système de retraite par répartition par un système de retraite par capitalisation dans lequel chacun devrait épargner pour sa propre personne ne comporte cependant des inconvénients. Elle risque d'accroître les inégalités avec l'idée d'une retraite à 2 vitesses.

 

Les opposants à la remise en cause du système de retraite par répartition soulignent en les points suivants :

 

  • Le taux de chômage des seniors qui est le plus élevé sera encore plus accentué (augmentation des charges).
  • L'accroissement du chômage des jeunes.
  • La non taxation du revenu du capital et des personnes avec de hauts revenus qui sont en mesure d'assumer plus facilement leur retraite.

 

 

GROUPE IONO

Depuis 20 ans

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Visioprépa concours infirmier IFSI